Archives de catégorie : Non classé

Traduire les formules excel en Anglais pour Google Sheet

L’utilisation croissante de Google Sheet pose quelques problèmes de formulation. Si Google Sheet, entendez la version Excel de Google, est en Français (enfin;) ), les formules utilisées le sont en anglais.

Donc? Et bien il va falloir changer nos réflexes et mêmes notre façon de faire des calculs. Mais Google est conscient que cela n’est pas des plus faciles pour nous, du coup, l’aide qui apparaît lorsqu’on commence à programmer est bien précieuse.

Histoire vous aider, voici un tableau simple qui vous permettra de faire la traduction des formules excel en Anglais, afin de les utiliser sur Google Sheet

Il y a presque toutes les formules, la difficulté reste de savoir les mélanger, mais c’est comme sur Excel version Français. Donc pas d’inquiétude. De toute façon, l’idéal reste de tester les formules. Après quelques unes vous serez rapidement rodé. Un conseil pour retrouver votre formule : Faire un CTRL + Search, il vous posera directement dans la bonne case du tableau.

Bon courage sur Google Sheet;)

Traduction des formules Excel en Anglais.

Anglais Français
ABS ABS
ABSREF REFABS
ACOS ACOS
ACOSH ACOSH
ACTIVE.CELL CELLULE.ACTIVE
ADD.BAR AJOUTER.BARRE
ADD.COMMAND AJOUTER.COMMANDE
ADD.MENU AJOUTER.MENU
ADD.TOOLBAR AJOUTER.BARRE.OUTILS
ADDRESS ADRESSE
AND ET
APP.TITLE APP.TITRE
AREAS ZONES
ARGUMENT ARGUMENT
ASC ASC
ASIN ASIN
ASINH ASINH
ATAN ATAN
ATAN2 ATAN2
ATANH ATANH
AVEDEV ECART.MOYEN
AVERAGE MOYENNE
BETADIST LOI.BETA
BETAINV BETA.INVERSE
BINOMDIST LOI.BINOMIALE
CALL FONCTION.APPELANTE
CALLER CELLULE.APPELANTE
CANCEL.KEY TOUCHE.ARRET
CEILING PLAFOND
CELL CELLULE
CHAR CAR
CHECK.COMMAND COMMANDE.COCHER
CHIDIST LOI.KHIDEUX
CHIINV KHIDEUX.INVERSE
CHITEST TEST.KHIDEUX
CHOOSE CHOISIR
CLEAN EPURAGE
CODE CODE
COLUMN COLONNE
COLUMNS COLONNES
COMBIN COMBIN
CONCATENATE CONCATENER
CONFIDENCE INTERVALLE.CONFIANCE
CORREL COEFFICIENT.CORRELATION
COS COS
COSH COSH
COUNT NB
COUNTA NBVAL
COUNTBLANK NB.VIDE
COUNTIF NB.SI
COVAR COVARIANCE
CREATE.OBJECT CREER.OBJET
CRITBINOM CRITERE.LOI.BINOMIALE
CUSTOM.REPEAT REPETER.PERSONNALISE
CUSTOM.UNDO ANNULER.PERSONNALISE
DATE DATE
DATEDIF DATEDIF
DATESTRING DATESTRING
DATEVALUE DATEVAL
DAVERAGE BDMOYENNE
DAY JOUR
DAYS360 JOURS360
DB DB
DBCS DBCS
DCOUNT BDNB
DCOUNTA BDNBVAL
DDB DDB
DEGREES DEGRES
DELETE.BAR SUPPRIMER.BARRE
DELETE.COMMAND SUPPRIMER.COMMANDE
DELETE.MENU SUPPRIMER.MENU
DELETE.TOOLBAR SUPPRIMER.BARRE.OUTILS
DEREF DEREF
DEVSQ SOMME.CARRES.ECARTS
DGET BDLIRE
DIALOG.BOX ZONE.DE.DIALOGUE
DIRECTORY REPERTOIRE
DMAX BDMAX
DMIN BDMIN
DOCUMENTS DOCUMENTS
DOLLAR FRANC
DPRODUCT BDPRODUIT
DSTDEV BDECARTYPE
DSTDEVP BDECARTYPEP
DSUM BDSOMME
DVAR BDVAR
DVARP BDVARP
ECHO ECRAN
ENABLE.COMMAND COMMANDE.ACTIVER
ENABLE.TOOL ACTIVER.OUTIL
ERROR ERREUR
ERROR.TYPE TYPE.ERREUR
EVALUATE EVALUER
EVEN PAIR
EXACT EXACT
EXEC LANCER
EXECUTE EXEC
EXP EXP
EXPONDIST LOI.EXPONENTIELLE
FACT FACT
FCLOSE F.FERMER
FDIST LOI.F
FILES FICHIERS
FIND TROUVE
FINDB FINDB
FINV INVERSE.LOI.F
FISHER FISHER
FISHERINV FISHER.INVERSE
FIXED CTXT
FLOOR PLANCHER
FOPEN F.OUVRIR
FORECAST PREVISION
FORMULA.CONVERT CONVERSION.FORMULE
FPOS F.POSITION
FREAD F.LIRE
FREADLN F.LIRE.LIGNE
FREQUENCY FREQUENCE
FSIZE F.DIMENSION
FTEST TEST.F
FV VC
FWRITE F.ECRIRE
FWRITELN F.ECRIRE.LIGNE
GAMMADIST LOI.GAMMA
GAMMAINV LOI.GAMMA.INVERSE
GAMMALN LNGAMMA
GEOMEAN MOYENNE.GEOMETRIQUE
GET.BAR LIRE.BARRE
GET.CELL LIRE.CELLULE
GET.CHART.ITEM LIRE.ELEMENT.GRAPHIQUE
GET.DEF LIRE.DEF
GET.DOCUMENT LIRE.DOCUMENT
GET.FORMULA LIRE.FORMULE
GET.LINK.INFO LIRE.INFO.LIAISON
GET.MOVIE LIRE.ANIMATION
GET.NAME LIRE.NOM
GET.NOTE LIRE.COMMENTAIRES
GET.OBJECT LIRE.OBJET
GET.PIVOT.FIELD LIRE.CHAMP.DYNAMIQUE
GET.PIVOT.ITEM LIRE.ELEMENT.TABCROIS.DYNAMIQUE
GET.PIVOT.TABLE LIRE.TABLEAU.CROISE.DYNAMIQUE
GET.TOOL LIRE.OUTIL
GET.TOOLBAR LIRE.BARRE.OUTILS
GET.WINDOW LIRE.FENETRE
GET.WORKBOOK LIRE.CLASSEUR
GET.WORKSPACE LIRE.ENV
GOTO ATTEINDRE
GROUP GROUPER
GROWTH CROISSANCE
HALT ARRETER
HARMEAN MOYENNE.HARMONIQUE
HELP AIDE
HLOOKUP RECHERCHEH
HOUR HEURE
HYPGEOMDIST LOI.HYPERGEOMETRIQUE
IF SI
INDEX INDEX
INDIRECT INDIRECT
INFO INFO
INITIATE ACCEDER
INPUT ENTRER
INT ENT
INTERCEPT ORDONNEE.ORIGINE
IPMT INTPER
IRR TRI
ISBLANK ESTVIDE
ISERR ESTERR
ISERROR ESTERREUR
ISLOGICAL ESTLOGIQUE
ISNA ESTNA
ISNONTEXT ESTNONTEXTE
ISNUMBER ESTNUM
ISPMT ISPMT
ISREF ESTREF
ISTEXT ESTTEXTE
KURT KURTOSIS
LARGE GRANDE.VALEUR
LAST.ERROR DERNIERE.ERREUR
LEFT GAUCHE
LEFTB LEFTB
LEN NBCAR
LENB LENB
LINEST DROITEREG
LINKS LIAISONS
LN LN
LOG LOG
LOG10 LOG10
LOGEST LOGREG
LOGINV LOI.LOGNORMALE.INVERSE
LOGNORMDIST LOI.LOGNORMALE
LOOKUP RECHERCHE
LOWER MINUSCULE
MATCH EQUIV
MAX MAX
MDETERM DETERMAT
MEDIAN MEDIANE
MID STXT
MIDB MIDB
MIN MIN
MINUTE MINUTE
MINVERSE INVERSEMAT
MIRR TRIM
MMULT PRODUITMAT
MOD MOD
MODE MODE
MONTH MOIS
MOVIE.COMMAND COMMANDE.ANIMATION
N N
NA NA
NAMES NOMS
NEGBINOMDIST LOI.BINOMIALE.NEG
NORMDIST LOI.NORMALE
NORMINV LOI.NORMALE.INVERSE
NORMSDIST LOI.NORMALE.STANDARD
NORMSINV LOI.NORMALE.STANDARD.INVERSE
NOT NON
NOTE COMMENTAIRES
NOW MAINTENANT
NPER NPM
NPV VAN
NUMBERSTRING NUMBERSTRING
ODD IMPAIR
OFFSET DECALER
OPEN.DIALOG OUVRIR.DIALOGUE
OPTIONS.LISTS.GET LIRE.LISTES.PERSONNELLES
OR OU
PAUSE PAUSE
PEARSON PEARSON
PERCENTILE CENTILE
PERCENTRANK RANG.POURCENTAGE
PERMUT PERMUTATION
PI PI
PIVOT.ADD.DATA AJOUTER.DONNEES.TABLEAU.CROISE
PMT VPM
POISSON LOI.POISSON
POKE POINT
POWER PUISSANCE
PPMT PRINCPER
PRESS.TOOL ENFONCER.OUTIL
PROB PROBABILITE
PRODUCT PRODUIT
PROPER NOMPROPRE
PV VA
QUARTILE QUARTILE
RADIANS RADIANS
RAND ALEA
RANK RANG
RATE TAUX
REFTEXT TEXTEREF
REGISTER REGISTRE
REGISTER.ID REGISTRE.NUMERO
RELREF REFREL
RENAME.COMMAND COMMANDE.RENOMMER
REPLACE REMPLACER
REPLACEB REPLACEB
REPT REPT
REQUEST REQUETE
RESET.TOOLBAR RETABLIR.BARRE.OUTILS
RESTART RECOMMENCER
RESULT RESULTAT
RESUME REPRISE
RIGHT DROITE
RIGHTB RIGHTB
ROMAN ROMAIN
ROUND ARRONDI
ROUNDDOWN ARRONDI.INF
ROUNDUP ARRONDI.SUP
ROW LIGNE
ROWS LIGNES
RSQ COEFFICIENT.DETERMINATION
SAVE.DIALOG ENREGISTRER.DIALOGUE
SAVE.TOOLBAR ENREGISTRER.BARRE.OUTILS
SCENARIO.GET LIRE.SCENARIO
SEARCH CHERCHE
SEARCHB SEARCHB
SECOND SECONDE
SELECTION SELECTION
SERIES SERIE
SET.NAME POSER.NOM
SET.VALUE POSER.VALEUR
SHOW.BAR AFFICHER.BARRE
SIGN SIGNE
SIN SIN
SINH SINH
SKEW COEFFICIENT.ASYMETRIE
SLN AMORLIN
SLOPE PENTE
SMALL PETITE.VALEUR
SPELLING.CHECK VERIFIER.ORTHOGRAPHE
SQRT RACINE
STANDARDIZE CENTREE.REDUITE
STDEV ECARTYPE
STDEVP ECARTYPEP
STEP PAS.A.PAS
STEYX ERREUR.TYPE.XY
SUBSTITUTE SUBSTITUE
SUBTOTAL SOUS.TOTAL
SUM SOMME
SUMIF SOMME.SI
SUMPRODUCT SOMMEPROD
SUMSQ SOMME.CARRES
SUMX2MY2 SOMME.X2MY2
SUMX2PY2 SOMME.X2PY2
SUMXMY2 SOMME.XMY2
SYD SYD
T T
TAN TAN
TANH TANH
TDIST LOI.STUDENT
TERMINATE TERMINER
TEXT TEXTE
TEXT.BOX ZONE.TEXTE
TEXTREF REFTEXTE
TIME TEMPS
TIMEVALUE TEMPSVAL
TINV LOI.STUDENT.INVERSE
TODAY AUJOURDHUI
TRANSPOSE TRANSPOSE
TREND TENDANCE
TRIM SUPPRESPACE
TRIMMEAN MOYENNE.REDUITE
TRUNC TRONQUE
TTEST TEST.STUDENT
TYPE TYPE
UNREGISTER SUPPRIMER.REGISTRE
UPPER MAJUSCULE
USDOLLAR USDOLLAR
VALUE CNUM
VAR VAR
VARP VAR.P
VDB VDB
VLOOKUP RECHERCHEV
VOLATILE VOLATILE
WEEKDAY JOURSEM
WEIBULL LOI.WEIBULL
WINDOW.TITLE TITRE.FENETRE
WINDOWS FENETRES
YEAR ANNEE
ZTEST TEST.Z

 

Paramétrer l’enregistrement automatique d’Excel

Par défaut, Excel enregistre automatiquement votre fichier toutes les 10 minutes ; Ce qui est fort utile si par inadvertance, vous fermez votre fichier sans l’enregistrer ou si lui-même se ferme suite à un bug ou à une coupure de courant par exemple.

Cette fonction est paramétrable et vous pouvez tout à fait définir vous-même cette durée soit en la raccourcissant, soit en l’augmentant.

Pour cela, vous allez cliquer sur l’onglet « Fichier » de votre classeur et dans la fenêtre qui va apparaître, cliquez sur « Options ».

Dans la nouvelle fenêtre, qui apparaîtra à la suite, il vous suffit de sélectionner l’onglet « Enregistrement » et de définir votre durée d’enregistrement pour la fonction : Enregistrer les informations de récupération automatique toutes les [temps souhaité] minutes.

Image1

Ainsi en cas de fermeture inopinée de votre fichier, celui-ci pourra être récupéré dans une version très récente.

Appliquer un motif à une cellule sous Excel

Sur Excel, nous connaissons tous la fonction de base pour appliquer une couleur en trame de fond à une ou plusieurs cellules Excel.

Celle-ci est représentée par l’icône suivante dans l’onglet Accueil et positionné dans la rubrique Police.

Image1

Pour personnaliser un peu plus nos cellules, nous pouvons également leur appliquer un motif et nous allons voir ici de quelle façon.

Si vous tentez de passer par l’icône Couleur de remplissage ci-dessus, vous pouvez voir que même en cliquant sur la flèche déroulante et en sélectionnant Autres couleurs, que ce soit dans l’onglet Standard ou Personnalisées, vous n’avez pas la possibilité de choisir un motif.

Image2Image3

 

Pour pouvoir appliquer un motif à votre cellule, vous allez devoir passer par les fonctions « cachées » d’Excel.

Pour cela, au niveau de la rubrique Police, toujours dans l’onglet Accueil, vous pouvez voir en bas à droite de cette rubrique, une petite icône, représentée par une petite flèche dans un “demi-carré”.

Image4

En cliquant sur cette icône, vous allez pouvoir accéder à toutes les fonctions de cette rubrique et qui concerne tous les formats de cellule.

Petite astuce, pour gagner du temps, vous pouvez également y ccéder par le raccourci : Ctrl + Maj + F

Pour appliquer un motif aux cellules, vous allez donc pour commencer par sélectionner la ou les cellules pour lesquelles vous voulez un motif.

Une fois que vous cliquez sur l’icône vous permettant d’accéder aux fonctions avancées d’Excel, une nouvelle fenêtre par s’ouvrir « Format de cellule ».

Image5

Par défaut, vous êtes positionné sur l’onglet Police mais vous pouvez voir que cette fenêtre comporte d’autres onglets.

Dans notre cas, celui qui nous intéresse est l’onglet Remplissage.

Image6

En utilisant les fonctions Couleur de motif et Style de motif, vous allez pouvoir l’appliquer à la ou les cellules sélectionnées.

Pour notre exemple, je vais sélectionner la couleur rouge et le motif Rayure Diagonale.

Image7

Je valide par le bouton OK, l’action s’est bien appliquée sur ma cellule.

Image805

Ajouter une courbe de tendance à un graphique sous Excel 2013

Il peut être utile d’ajouter une ou plusieurs courbes de tendance à un graphique réalisé sous Excel 2013, pour par exemple faire une prévision sur des données à venir.

Pour exemple, j’ai créé un graphique à partir du CA mensuel de 3 commerciaux.

(Pour rappel, on sélectionne les données, Onglet Insertion, Rubrique Graphique)

Image1

 

Si l’on veut ajouter une courbe de tendance, nous devons sélectionner notre graphique dans un premier temps afin de voir apparaître le super Onglet « Outil de graphique » et ses sous-onglets « Création » et « Format ».

Image2

 

En cliquant sur le sous-onglet « Création », vous pourrez voir apparaître l’icône pour avoir accès aux éléments du graphique. Autrement, vous pouvez également y accéder en utilisant le symbole « + » qui s’est affichée à droite de votre graphique.

Image3

 

Dans « Ajouter un élément de graphique », il vous suffit de cliquer sur Courbe de tendance puis sur Prévision linéaire. Sélectionnez le commercial pour lequel vous voulez afficher la courbe et celle-ci s’insère dans votre graphique. L’action sera à répéter si vous voulez une courbe pour chacun des commerciaux.

Image4

 

Par défaut, la courbe s’affiche pour les 2 périodes à venir. Si vous voulez modifier le nombre de période, sélectionnez la courbe et allez dans « Autres options de la courbe de tendance. Vous aurez alors la possibilité d’indiquer le nombre de période voulu.

Image5

Regrouper des dates dans un tableau croisé dynamique

Si la base de données que vous utilisez comprend des dates, il peut s’avérer utile de les regrouper.

Excel nous donne cette possibilité en les groupant par différentes unités de temps comme, par un certain nombre de jours déterminé, par mois, par trimestre ou encore par année.

Prenons pour exemple le tableau croisé dynamique suivant :

Image1 - Date TCD

Nous voyons que mes données d’étiquettes de colonnes sont des dates journalières mais pour une meilleure analyse de ces données, je souhaite regrouper mes dates mensuellement, par exemple.

Pour cela, je vais me positionner dans la cellule de ma première date et faire un clic droit avec ma souris.

Image2 - Date TCD

 

Je vois alors la fonction « Grouper » et en cliquant dessus, une nouvelle fenêtre apparaît :

Image3 - Date TCD

Par défaut, Excel m’a sélectionné « Mois », ce qui me convient parfaitement pour mon exemple. Je n’ai donc plus qu’à cliquer sur Ok.

Image4 - Date TCD

Mais nous avons pu voir aussi dans cette fenêtre que nous pouvions aussi regrouper par Secondes, Minutes, Heures, Jours (avec la possibilité d’indiquer un Nombre de jours si on veut travailler par quinzaine par exemple), Trimestres et Années.

Pour sélectionner une autre unité, il me suffit de cliquer sur « Mois » pour désélectionner cette unité et de cliquer sur l’unité choisie.

Nous pouvons également travailler avec plusieurs unités comme par exemple en Trimestre ET en Mois. Pour cela, je sélectionne simplement ces 2 unités en cliquant dessus.

Modifier le nombre de feuilles de calcul par défaut dans un nouveau classeur avec Excel 2010

Par défaut, quand nous ouvrons un nouveau classeur Excel, celui-ci est composé de 3 feuilles, nommées respectivement Feuil1, Feuil2, Feuil3.

Image1

Nous avons vu dans un précédent article comment insérer de nouvelles feuilles mais nous allons voir ici comment modifier ce nombre de feuilles par défaut dès l’ouverture d’un nouveau classeur.

Pour cela, il vous faudra aller dans les options d’Excel que vous retrouverez dans l’onglet Fichier.

Image2

En cliquant sur Options, dans l’onglet Général, vous trouverez les options générales d’utilisation d’Excel.

Nous pouvons voir ci-après que nous avons 3 parties :

  • Les options d’interface utilisateur
  • Lors de la création de classeurs
  • Personnaliser votre copie de Microsoft Office

Image3

Comme nous voulons modifier le nombre de feuilles par défaut lors de l’ouverture d’un nouveau fichier, la partie qui nous intéressera sera « Lors de la création de classeurs » et nous voyons que nous pouvons modifier le nom de la police par défaut, sa taille, le mode d’affichage et le nombre de feuille, intitulé Inclure ces feuilles.

Par défaut, elles sont au nombre de 3, et il nous reste simplement à réduire ou à augmenter son nombre en fonction de ce que nous souhaitons.

Travaillant beaucoup sur Excel en utilisant plusieurs feuilles, je souhaite qu’Excel m’ouvre un classeur avec systématiquement 6 feuilles par défaut.

J’augmente à 6 dans la fonction « Inclure ces feuilles » et clique sur Ok

Image4

 

A partir de maintenant, dès que j’ouvrirai un nouveau classeur, je n’aurai plus 3 mais 6 feuilles par défaut.

Image5

Excel Visual Basic pour Application VBA – Comprendre à quoi ça sert

Le VBA, Visual Basique pour application, définition et utilisation dans Excel.

vbaAfin de répondre à vos propres besoins, la programmation VBA est la solution personnalisée proposée par Excel qui vous permettra  d’ajouter des caractéristiques, des fonctions ou des commandes qui ne pourraient pas être directement intégrer sur Excel.

Les possibilités du VBA : Nombreuses, surtout dans l’utilisation des Macros de la suite Office.

  • La combinaison d’un nombre indéterminé de commandes
  • L’ajout de nouvelles fonctions et de nouvelles commandes comme intégrer  une fonction qui vous permettra de calculer une TVA personnalisée, une charge salariale particulière, etc…
  • L’automatisation d’actions répétitives
  • La modification et l’amélioration des commandes d’une application
  • L’interaction des différentes applications d’Office
  • La création d’interface personnalisée

Le VBA – Outil de programmation

Les projets VBA sont des programmes ou macros écrits dans le langage Visual Basic.

Nous travaillerons sur le développement de projets VBA à travers l’enregistrement de macros ; Le terme « macro » désignant le regroupement d’un ensemble de commandes en une seule.

Proche du Visual Basic qui est l’outil de développement d’applications Windows, le VBA a été conçu pour des applications lui imposant ainsi d’être exécuté dans les programmes qui l’intègrent, comme dans le cas pour Excel.

Le concept d’Objet : Comprendre ce qu’est la POO, programmation orientée Objet.

Le VB est un langage de programmation orienté Objet qui repose sur une structure, qui vous le verrez, rappelle par bien des points les objets de la vie réelle.

Objets et collections d’objets : Dans la vie réelle, un objet peut tout représenter. Chaque objet (comme par exemple une voiture) possède des propriétés (moteur, roues, carrosserie, etc…) et permet un certain nombre de méthodes (démarrer, freiner, accélérer, tourner, etc…) ce qui permet d’en maîtriser le comportement.

En Programmation orientée Objet, cet objet est nommé la classe Voiture.

C’est-à-dire que c’est le modèle qui vous permettra d’imaginer et de créer des milliers de voitures différentes et parce que les propriétés et les définitions sont définies dans cette classe, l’ensemble des véhicules appartenant à la classe Voiture est appelé la collection d’objets Voitures.

Pour précision : une collection porte le nom pluriel des objets qu’elle regroupe, c’est d’ailleurs comme cela qu’on les reconnaît.

Ainsi, la collection Workbooks renvoie à tous les objets Workbook, c’est à dire tous les classeurs ouverts et la collection Sheets, à toutes les feuilles d’un objet Workbook, etc

Définition : Le terme Classe désigne la définition commune d’un ensemble d’objets tandis que le terme Collection désigne l’ensemble des objets appartenant à une classe (toutes les voitures en circulation)

L’accès aux objets

Pour pouvoir agir sur un objet, nous devons l’identifier.

Prenons l’exemple de la brosse à dent : Pour se laver les dents, nous devons identifier l’objet « Brosse à dent ».

Ainsi pour accéder à un objet Excel, vous devrez procéder de la même manière ; Ce qui signifie que vous devrez partir de l’objet se situant le plus haut dans la hiérarchie d’objets et progresser dans cette hiérarchie jusqu’à atteindre l’objet désiré.

Pour séparer les différentes collections et objets que nous rencontrerons jusqu’à atteindre l’objet voulu, nous utiliserons le point.

La référence à un objet bien défini dans une collection se fera donc selon la syntaxe suivante :

Nom_Collection(« Nom_Objet »)

 Pour exemple, le code VB permettant d’appeler la feuille de classeur Excel nommée « CASociete », et située dans le classeur « MONCLASSEUR » (sous condition que celui çi soit ouvert) serait :
Application.Workbooks(« MONDOCEXCEL.xlsm »).Sheets(« CASociete »).Activate.
Pour précision : Au delà de leur nom, les objets d’une collection sont identifiés au sein de la collection par une valeur indice qui représentera leur position dans la collection. Cette valeur pourra ainsi être utilisée pour renvoyer un objet d’une collection selon la syntaxe suivante : Nom_Collection(IndexObjet) ; IndexObjet représente donc la position de l’objet dans la collection.

Quant à l’instruction suivante : Workbooks(2).Activate , elle active le classeur Excel apparaissant en deuxième position dans le menu Fenêtre.

La propriété des objets : Un moyen nécessaire pour les définir et les comprendre.

Les propriétés pourront être soit un attribut de l’objet, soit un aspect de son comportement.

Pour exemple : les propriétés d’une voiture seront, entre autres, sa marque, son modèle, l’état des pneus, etc… ; Pour un document Word, les propriétés seront, entre autres, son modèle, son nom, sa taille, etc…

Gestion des thèmes sous Excel 2007 et 2010

Lorsque l’on créé un document sous Excel, que ce soit des tableaux ou des graphiques, il est conseillé de commencer par créer le document dans sa globalité avant de ce soucier de son apparence. Bien entendu l’apparence joue un rôle capital dans la lisibilité du document. Le choix des couleurs dépend de la pertinence de l’information mais aussi et surtout des goûts de l’auteur.

C’est pourquoi, certaines entreprises, et plus particulièrement les multinationales impose un code couleur, afin contenir l’imagination d’débordante de ses employés mais aussi et surtout pour garder une certaine continuité dans la mise en forme des documents de l’entreprise.

Excel ne manque d’outils pour personnaliser de façon spontané ses documents, et ainsi répondre à une charte graphique précise. Mais qu’en est-il lorsqu’il faut répéter cette charte graphique fréquemment ? Comment peut-on créer un thème graphique complet sous Excel ? Est-il possible de l’exporter sur d’autres ordinateurs ?

Autant de questions qui vont être le centre d’intérêt de cet article.

Dans l’élaboration d’un thème trois paramètres peuvent être pris en compte : Les couleurs, les polices et les effets. Les réglages figurent dans l’onglet Mise en page.

  1. Pour personnaliser les couleurs, cliquez sur le bouton Couleurs, puis sur Nouvelles couleurs du thème… La boîte de dialogue ci-dessous s’affiche.
    Les modifications se font dans la partie de gauche Couleur du thème. Cliquez sur les boutons de votre choix pour faire apparaitre le nuancier et ainsi remplacer la couleur par défaut, par une couleur personnalisée. Une fois les modifications terminé, cliquez sur le bouton Enregistrer.
  2. Pour personnaliser les Polices, la procédure est la même que pour les couleurs. Cliquez sur Polices, puis sur Nouvelles polices du thème… Là encore une boîte de dialogue s’affiche pour effectuer les réglages.
  3. Pour les effets, il n’est pas possible de les personnaliser. Choisissez un effet dans la liste déroulante. Cet effet sera appliqué aux formes personnalisé et certaines parties des graphiques.

Votre thème est à présent terminé, et donc utilisable. L’ensemble des réglages on était sauvegardé dans trois fichiers distincts. Pour s’en assurer il suffit de se rendre dans le dossier suivant:

C:\Users\votre_nom_d’utilisateur\AppData\Roaming\Microsoft\Templates\Document Themes

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le chemin vers ces fichiers n’est pas simple. D’autant plus que le dossier AppData est un dossier caché, ce qui ne rend vraiment pas les choses faciles, surtout si l’on envisage de partager le thème avec d’autres personnes.

Pour remédier à ce problème, retournez dans Excel, toujours dans l’onglet Mise en page, cliquez sur le bouton Thèmes, puis sur Enregistrer le thème actif… Votre thème sera enregistré dans un seul est unique fichier avec l’extension .thmx. Indiquez le dossier dans lequel le fichier. thmx devra être enregistrer puis donnez-lui un nom.

Votre thème est à présent créé et sauvegardé, il est à présent possible de l’importer sur d’autres ordinateurs (équipés d’Excel bien sûr). Sur l’ordinateur hôte, importer le fichier. thmx, par le biais d’une clé USB par exemple, puis ouvrez Excel. Dans l’onglet Mise en page, bouton Thème, allez cette fois-ci sur Rechercher les thèmes… et sélectionnez votre fichier.thmx

Dorénavant votre thème sera toujours disponible dans la liste des thèmes disponible (Mise en page, Thèmes).

Les nouveautés d’excel 2013, le renouveau de Microsoft Office

On annonce l’arrivée de la suite Office pour Janvier 2013, et parmi la suite, le plus attendu est bien évidement Excel. Toutes les nouveautés sont donc déjà scrutées par tous les béta testeurs.

Office 2013, au coeur de la stratégie de développement de Microsoft.

Les nouveautés ne sont pas tant dans le développement du logiciel, elles sont surtout dans la définition de sa place. La suite office était avant très officiellement liée à un ordinateur pc, alors que désormais, Office 2013, sera au coeur de la stratégie Microsoft. Il est vrai, Microsoft perd de l’argent pour la première fois depuis 1986, mais on peut aussi les féliciter d’un retour en force, puisque l’arrivée de 2013 matérialise le lancement des nouvelles tablettes, au même titre qu’elle précise l’arrivée de Windows 8.

En stoppant l’intégration d’office 2013 dans les univers Xp et vista, c’est aussi et surtout un bon moyen de rappeler qu’Office ne sera pas que sur pc, il sera également présent sur des supports tels que les tablettes ou les téléphones.

Un point fort pour contre carrer la stratégie d’apple, puisque les mac ne profiteront pas de mises à jour avant quelque temps. L’ipad se retrouve donc mis de côté, et ceci très certainement par la volonté de Microsoft de démontrer que la tablette tactile de Microsoft sera indispensable.

Des nouveautés de partage et d’ergonomie pour Excel 2013.

Hormis la mis en forme automatique, il faut noter la volonté d’excel de désormais s’inscrire dans l’univers cloud. Partage de données en ligne, connexion à son compte cloud par l’intermédiaire de Windows Live, tout sera en ligne pour démontrer qu’Excel reste le numéro des logiciels informatiques, toutes marques confondues.

Dans un univers qui se veut de plus en plus concurrencé

Créer une liste déroulante sur Excel 2010

Créer une liste déroulante sur Excel 2010 ou 2007

Excel 2010 : générer un menu déroulant

Excel est un logiciel detableur faisant partie de la suite Office. Il est sans doute l’outil de bureautique le plus utilisé pour la gestion des données chiffrées.Excel 2010 est la dernière version du logiciel : elle est venue remplacer Excel 2007 (en savoir plus sur les différences entre Excel 2007 et Excel 2010).

L’une des options proposées par Excel 2010 est la création d’une liste déroulante.

Une liste déroulante, qu’est-ce que c’est ?

La liste déroulante (ou menu déroulant) est un élément de l’interface qui permet d’afficher plusieurs options sous forme de liste.
L’utilisateur peut alors choisir un – ou plusieurs – éléments parmi les différents objets listés.
La création d’une liste déroulante sous Excel 2010 est particulièrement simple : elle se fait en 3 étapes.

Etape 1 : saisir les entrées de la liste

Pour générer une liste déroulante sous Excel 2010, l’utilisateur doit d’abord ouvrir le document Excel.

Dans une colonne, il va d’abord lister les entrées affichées dans la liste.

Attention, il ne doit pas y avoir de cellule vide entre deux entrées.

Conseil : pour plus de simplicité, il est plus pratique de saisir les entrées de la liste sur une feuille spécifique du document Excel 2010.

Etape 2 : nommer la liste

Une fois les entrées de la liste saisies, il faut sélectionner l’ensemble des champs entrés et cliquer sur l’onglet « Formule » puis « Définir un nom ».

Une fenêtre « Nouveau nom » s’ouvre alors : dans le champ « Nom », il convient alors de remplir le nom donné à la liste et de valider en cliquant sur « Ok ».

Etape 3 : rattacher la liste à une cellule

La dernière étape consiste à affecter la liste générée à une cellule du tableau.

Dans un premier temps, l’utilisateur doit sélectionner la cellule de destination de la liste déroulante.

Il faut ensuite sélectionner l’onglet « Données » et cliquer sur « Validation des données ». Une fenêtre s’ouvre alors.

Dans l’onglet « Options » de cette fenêtre :

• Sélectionner « Liste » dans le menu « Autoriser » et vérifier que les options « Ignorer si vide » et « Liste déroulante dans la cellule » sont cochées.
• Dans la zone « Source », taper le signe égal suivi du nom de la liste (par exemple, si vous avez appelé la liste « Listing », vous taperez « =Listing »).
• Valider en cliquant sur « OK ».

La liste déroulante est alors opérationnelle.