Archives de l’auteur : Catherine VIVIER

La valeur cible avec Excel 2007

La fonction valeur cible a pour utilité de rechercher une valeur par rapport à un objectif défini: Voici comment l’utiliser.

La valeur cible sur Excel est un système de calcul qui permet de partir d’un résultat pour obtenir l’une des parties de notre calcul. Bien pratique pour des crédits ou des soldes par exemple : Voici une exemple de la vie pratique qui vous permettra de bien comprendre la notion de valeur cible.

Imaginons que nous devions changer de canapé. Nous souhaitons l’acquérir à crédit et nous nous sommes fixés au départ un budget de 1800 euros.

Nous souhaitons un remboursement sur un an en 12 mensualités et le magasin où nous souhaitons l’acheter propose un taux de remboursement de 3,5 %.

Nous avons donc toutes les informations nécessaires pour saisir nos données.

Image1

Dans un premier temps, je dois calculer le montant de mon remboursement et pour cela, je vais utiliser une fonction financière, nommée VPM qui me permettra ce calcul.

Profitons-en pour voir cette formule en détail :

Image2

Mon premier argument sera mon taux d’intérêt ramené à ma périodicité ; Dans notre exemple, 3,5%/12

Mon second argument sera le nombre total de remboursement soit dans notre exemple, 12 (ma périodicité)*1 (ma durée)

Mon troisième argument sera le prix de mon canapé.

Attention, pour obtenir un résultat positif, je dois mettre un devant ; C’est une question de somme algébrique. Ce qui donnera dans mon exemple, -1800

Ce qui me donne la formule suivante (sans oublier de séparer chacun de mes arguments par des ; )

Image3

Je valide et j’obtiens le montant de mon remboursement pour chaque période, soit mensuellement comme j’ai choisi un remboursement sur 12 mois :

Image4

Je dois donc rembourser 152,86 euros par mois pour cet achat.

Le problème est que j’avais prévu dans mon budget de ne rembourser que 120 euros par mois au maximum.

La question que je me pose donc est à quel prix dois-je acheter mon canapé pour avoir un remboursement égal ou inférieur à 120 euros par mois dans ces mêmes conditions ?

Pour cela, nous allons donc utiliser la valeur cible et pour trouver cette fonction, je vais aller dans l’onglet Données où je vais trouver l’icône Analyse de Scénarios qui se trouve dans le groupe Outils de données.

Image5

Je clique dessus pour ouvrir les différentes options et je découvre la fonction Valeur cible

Image6

Je clique sur Valeur cible et une nouvelle boite de dialogue fait son apparition

Image7

Nous avons 3 paramètres à renseigner :

  • La cellule à définir, c’est-à-dire l’objectif que je me suis défini.

Comme j’étais positionné dessus, Excel m’indique bien la cellule B7 soit le montant de mon remboursement.

Attention, cette cellule doit obligatoirement comporter une formule au sens large du terme. Elle peut contenir aussi bien une fonction d’Excel qu’une formule simple comme une valeur multipliée par une autre.

 

  • La valeur à atteindre, c’est-à-dire l’objectif que je me suis fixée. Je ne souhaite pas un remboursement supérieur à 120 euros et je vais donc entrer cette valeur.

 

  • La cellule à définir, c’est-à-direla cellule à modifier en fonction de mon objectif ; Dans mon exemple, ce sera la cellule B2 soit le prix de mon canapé.

 

Ce qui nous donne :

Image8

Je valide en cliquant sur Ok et Excel m’indique qu’il a trouvé un résultat.

Image9

Je valide à nouveau et je sais maintenant que je ne peux pas dépasser 1 413,07 euros pour l’achat de mon canapé en ayant les mêmes conditions.

Image10

Dans mon exemple, ce qui m’intéressait c’était de connaître le prix d’achat maximum de mon canapé en ayant un remboursement de 120 euros sur 1 an en 12 mensualités avec un taux d’intérêt de 3,5 % mais j’aurai pu également garder mon prix d’achat initial et avec les mêmes conditions, savoir sur quelle durée, je devrais emprunter.

Dans ce cas, la cellule à renseigner aurait été B3, soit ma durée et je peux ainsi rapidement savoir que pour un achat de 1800 euros avec un remboursement de 120 euros par mois, mon remboursement serait de 1 an et 3 mois.

Image11

Image12

Actualiser son tableau croisé dynamique sous Excel 2007

Si la base source de votre Tableau Croisé Dynamique se trouve dans le même classeur Excel, il vous est sans doute arrivé d’ajouter des données à votre base source et de ne pas réussir à actualiser votre tableau croisé dynamique.

Nous allons voir pourquoi et comment y remédier.

Pour exemple, nous allons imaginer qu’occasionnellement, nous vendons des fleurs sur un marché et que nous faisons un suivi de nos ventes, comme le présente le tableau ci-après :

Image1

Les données telles quelles sont difficilement exploitable et nous avons donc généré un Tableau Croisé Dynamique :

Image2

Pour rappel :

Pour générer le Tableau Croisé Dynamique, vous devez vous positionner dans une cellule à l’intérieur de votre tableau source puis dans l’onglet Accueil, vous trouverez la fonction Tableau Croisé Dynamique.

Image3

Maintenant, essayons d’ajouter une ligne à notre base source :

Le 30 mai 2014, j’ai décidé d’ajouter des Mimosas à mes ventes et j’en ai vendu 112.

Image4

Je retourne sur l’onglet de mon Tableau Croisé Dynamique et aucun changement ; Mon tableau est toujours identique et mes Mimosas n’apparaissent nulle part.

Image5

Dès l’instant que je clique à l’intérieur de mon Tableau Croisé Dynamique, nous pouvons voir que l’outil Tableau Croisé Dynamique est apparu et que nous avons accès à deux nouveaux onglets : Option et Création

Nous allons donc essayer en passant par l’onglet Option où nous avons la fonction Actualiser

Image6

Je clique sur Actualiser et … rien ne se passe ! Mes Mimosas n’apparaissent toujours pas.

Image7

Pourquoi ?

Rappelez vous, quand vous générez votre Tableau Croisé Dynamique, Excel vous défini votre base source qui comprend vos données initiales, à savoir dans notre exemple, de la cellule A1 à la cellule C47.

Image8

Par conséquent, en ajoutant une ligne en dessous de notre base source définie initialement, Excel ne peux pas la prendre en compte.

Deux solutions dans ce cas là :

1- Soit vous ajouter votre ligne supplémentaire à l’intérieur de votre tableau. Peu importe où mais la ligne ajoutée doit impérativement être inséré entre la première et la dernière ligne de notre base source initiale.

Par exemple, j’insère ma ligne « Mimosas » en date du 30/05/2014 entre les Roses et les Orchidées, comme ci-après :

Image9

Maintenant, si je retourne dans la feuille de mon Tableau Croisé Dynamique et que je clique  sur la fonction Actualiser qui se trouve dans l’onglet Option, je vois bien mon Tableau à jour avec les Mimosas qui ont été ajoutés.

Image10

2- Si par contre, votre suivi est comme dans notre exemple, c’est-à-dire afficher par date et que vous ne souhaitez pas à avoir à chaque fois à re-trier vos données parce que vous avez dû insérer vos lignes à l’intérieur de votre tableau initial, nous allons donc devoir cette fois-ci redéfinir notre base source.

Imaginons que le 03/06/2014, nous faisons un nouveau marché et que nous ajoutons donc ces nouvelles données à la suite des précédentes.

Image11

Si nous essayons par la fonction Actualiser, nos nouvelles données étant en dessous de la base source initialement définie, celles-ci ne seront pas prises en compte.

Nous allons donc devoir changer notre base source et la redéfinir.

Pour cela, nous allons simplement dans la feuille où se trouve notre Tableau Croisé Dynamique, utiliser la fonction Changer la source de données qui se trouve également dans l’onglet Option de l’outil Tableau Croisé Dynamique.

(Attention, à bien toujours vous positionner à l’intérieur de votre tableau pour qu’apparaissent ces outils).

Image12

Une fois que vous avez cliquez sur la fonction Changer la source de données, vous êtes automatiquement rebasculer dans la feuille contenant votre base source et la fenêtre Modifier la source de données du tableau croisé dynamique s’affiche alors.

Image13

Il ne vous reste donc plus qu’à redéfinir votre zone en sélectionnant les données ajoutées et à cliquer sur Ok.

Image14

Votre tableau croisé dynamique est alors mis à jour et toutes les nouvelles données prises en compte.

 

La rechercheH

Dans un cours précédent, vous avez pu voir comment utiliser la fonction RechercheV pour la recherche verticale et nous allons maintenant voir l’intérêt et l’utilisation de la RechercheH pour la recherche horizontale.

Prenons pour exemple, un tableau de notes pour une classe de 14 élèves .

Tableau Source

 

Celui-ci pourrait comporter bien plus de colonnes et de lignes, ce qui rendrait la collecte d’information plus longue et ce que nous voulons c’est pouvoir facilement et rapidement trouver les renseignements pour un élève en particulier.

Pour commencer, j’ai créé en dessous de mon tableau principal, un nouveau petit tableau pour accéder rapidement aux informations souhaitées une fois que j’aurai saisi les formules adéquates.

Image2

 

Ce que l’on souhaite, c’est que dès que je saisi le nom d’un élève, je puisse voir immédiatement dans quelle classe il se trouve et quelles notes a-t-il obtenus pour chaque matière.

Dans la cellule B12 : « Elève », je ne rentre aucune formule car c’est ici que je vais saisir le nom de mon élève.

Par contre, en cellule B13 : « Classe », je vais utiliser la formule RechercheH pour par la suite obtenir l’information de manière automatique.

La RechercheH se décompose comme la recherveV en 4 parties :

La formule RechercheH

 

Comme toute formule, nous commençons par le signe = , suivi du nom de la formule, soit RechercheH.

Pour le premier élément, Excel nous indique de lui préciser la valeur cherchée, ce qui dans notre exemple, sera le nom de l’élève que nous allons saisir dans la cellule B12.

Valeur cherchée

Premier élément : La valeur cherchée

Sans oublier de séparer chaque élément de notre formule par les « », Excel nous demande comme second élément, notre tableau et que nous allons simplement lui désigner en sélectionnant toutes les cellules.

Image5

Second élément : La sélection du tableau

 

Le troisième élément (et on n’oublie pas nos « »), indiqué par Excel par l’intitulé « no_index_lig », représente le numéro de la ligne où Excel doit rechercher l’information dans notre tableau.

Dans notre exemple, dans la cellule où nous entrons la formule, nous voulons savoir la Classe de l’élève. Dans notre tableau, cette information se trouve en ligne 2, ce que nous lui indiquons en saississant simplement le chiffre 2.

Attention, il s’agit bien du numéro de la ligne en fonction de la sélection de votre tableau. Même si vous avez crée votre tableau plus bas dans votre feuille Excel, par exemple si vous l’avez commencé en ligne 5, les informations par rapport à la Classe, seront toujours en ligne 2 par rapport à la sélection de votre tableau.

Image6

 

Quatrième et dernier élément, Excel nous demande si il doit rechercher une correspondance approximative ou exacte. Comme nous souhaitons avoir une information et une valeur juste, nous allons simplement cliquer sur FAUX – Correspondance exacte.

Ci qui signifie que si nous entrons le nom d’un élève qui n’existe pas, Excel ne donnera bien sûr aucune information. Si nous avions sélectionné la correspondance approximative, Excel, nous aurai fourni les informations de l’élève le plus proche.

Image7

Faux - La correspondance exacte

 

On ferme la parenthèse pour signifier que notre formule est terminée et il ne nous reste plus qu’à cliquer sur Entrée.

Une fois validée, si vous voyez #N / A, ne vous inquiétez pas ; Excel vous signifie qu’il n’y a pas de valeur et c’est normal car nous n’avons pas renseigné le nom de l’élève à chercher dans la cellule B12.

#N / A

 

Si maintenant, je lui demande de me chercher la classe de l’élève13 par exemple, Excel me dit bien qu’il est en classe 1B.

Image10

 

La formule sera la même pour toutes les cellules pour lesquelles nous voulons les notes ; La seule chose qui changera est le numéro de la ligne où l’information doit être retrouvée.

Soit la ligne 3 pour la note de Français, la ligne 4 pour la note de Mathématiques, la ligne 5 pour la note d’Histoire-Géographie et ainsi de suite.

Une fois mes formules indiquées pour chaque cellule, je peux saisir le nom de n’importe quel élève et je vois immédiatement toutes les informations que je souhaitais.

 

Image11

Image12

Définir et fixer les décimales sous Excel 2007

Si vous devez saisir un nombre important de chiffres comme des valeurs comptables ou financières et qui doivent comporter un nombre égal de décimale, les fonctions du groupe Nombre d’Excel vous sera très utile.

La procédure est très simple. Imaginons un simple tableau de 2 colonnes où nous indiquons le mois de facturation et le montant facturé. Dans cet exemple, j’ai saisi mes données chiffrées en masse brute sans faire attention à la mise en forme.

Image1

Pour rendre mon tableau plus présentable et plus lisible, je souhaite que toutes mes cellules comportant mes données chiffrées, à savoir ma colonne B, soient au même format avec 2 décimales.

Sur le ruban d’Excel et dans l’onglet Accueil, nous pouvons voir le groupe Nombre.

Groupe Nombre de l'onglet Accueil du ruban Excel

Groupe Nombre de l’onglet Accueil du ruban Excel

Par défaut, le format affiché est Standard.

Pour le modifier, nous allons dans un premier temps :

  • sélectionner la colonne pour laquelle nous souhaitons modifier ce format
  • cliquer sur la petite flèche de la fenêtre du groupe Nombre pour avoir accès aux autres formats en déroulant cette liste
Menu déroulant des différents formats

Menu déroulant des différents formats

Nous pouvons maintenant voir les différents formats possibles. Nous retrouverons le format Standard mais également Nombre, Monétaire, Comptabilité, Date courte, Date longue, etc.

Ici, ce sont les formats les plus couramment utilisés mais vous pouvez avoir accès à une multitude d’autres choix en cliquant sur « Autres formats numériques ».

Dans notre exemple, nous avons plusieurs possibilités.

  • En cliquant sur le format Nombre, vous pouvez voir, ci-après, qu’automatiquement toutes mes données chiffrées se sont mises en forme avec deux chiffres après la virgule (par défaut sous Excel).

Format Nombre

  • Si nous souhaitons en plus des deux chiffres après la virgule, ajouter le sigle de l’Euro , il vous suffit de sélectionner le format Monétaire, ce qui nous donnera la mise en forme suivante :

Format Monétaire

  • Pour ce format, vous pouvez également choisir le format Comptabilité, ce qui donnera la mise en forme suivante et qui est quasi identique au format Monétaire :

Format Comptabilité

Petite astuce pour ce format : Vous pouvez le sélectionner très rapidement en cliquant sur la petite icône suivante :

Raccourci rapide pour le format avec le sigle de l'euro

Raccourci rapide pour le format avec le sigle de l’euro

Et en cliquant sur la petite flèche de cette icône, vous pouvez avoir accès au symbole représentant les Dollars $, si nécessaire.

Raccourci rapide pour afficher le format Comptabilité avec le signe des Dollars $

Raccourci rapide pour afficher le format Comptabilité avec le signe des Dollars $

Comme nous avons sélectionné la colonne entière, ce format choisi s’appliquera à toutes les cellules, même si vous entrez de nouvelles données par la suite.

Vous pouvez également définir le format de votre colonne en amont en sélectionnant votre colonne vide. Vos données chiffrées se mettrons en forme automatiquement et peu importe la façon dont vous, vous les entrerez.

2 chiffres après la virgule est le format par défaut d’Excel pour les fonctions Nombre, Monétaire ou Comptabilité.

Si vous souhaitez en retirer ou en ajouter, il vous suffit d’utiliser les deux icônes suivantes en cliquant autant de fois que vous voulez ou non de décimales.

Dans notre exemple, j’ai cliqué deux fois sur le symbole avec la flèche à droite pour retirer les 2 décimales et obtenir ainsi des chiffres entiers :

Ajouter ou supprimer des décimales

Image10

Nous pouvons observer qu’en retirant des décimales, la petite fenêtre, m’indique que nous avons défini un format Personnalisée.

Format personnalisée

 

 

Répéter une ligne de titres pour l’impression sur Excel 2007

Vous avez un tableau comportant de nombreuses lignes et qui par conséquent représente plusieurs feuilles d’impression.

Nous allons voir comment nous pouvons répéter une ligne de titre afin de l’imprimer automatiquement sur chaque feuille.

Cette procédure est valable sur excel 2007, 2010 et 2013.

Pour notre exemple, je viens de créer un tableau pour le suivi de nos stagiaires qui comporte 6 colonnes et 125 inscriptions comme ci-après :

Image1

 

 

 

 

 

Je souhaite imprimer ce tableau de suivi et si je vais dans l’aperçu avant impression :

(Bouton Office – Imprimer – Aperçu avant impression)

Image2

 

 

 

 

 

Lors de mon aperçu,  je peux voir que ma première page est parfaitement présentée :

Image3

 

 

 

 

 

Sauf que pour toutes mes pages qui vont suivre, je m’aperçois que mes titres n’apparaissent plus :

Image4

 

 

 

 

 

Bien sûr, vous pourriez faire un copier-coller de la ligne comportant vos en-têtes mais cela signifie que si vous faites la moindre modification comme ajouter ou supprimer une ligne, toutes vos lignes de titres seraient elles-mêmes décalées et vous n’auriez plus qu’à tout recommencer.

Pour que notre ligne de titres s’imprime de façon automatique, nous allons aller dans l’onglet Mise en page et utiliser la fonction Imprimer les titres

Image5

 

 

 

 

 

 

En cliquant sur Imprimer les titres, une nouvelle fenêtre mise en page s’ouvre et vous pouvez voir dans la rubrique Titres à imprimer, la fonction Lignes à répéter en haut

Image6

 

 

 

 

 

 

Je clique sur le symbole qui va me permettre d’indiquer à Excel quelle ligne je souhaite qu’il répète lors de l’impression de mon tableau.

Image7

 

 

 

 

 

 

 

La fenêtre Mise en page – Lignes à répéter en haut s’ouvre et il ne me restera plus qu’à sélectionner la ou les lignes sélectionnées.

Image8

 

 

 

 

Dans mon exemple, je sélectionne de la ligne 1 à 4 car je souhaite aussi qu’il prenne le logo en compte et je valide.

Image9

 

 

 

 

 

Je retrouve ma fenêtre précédente et je valide en cliquant sur OK.

Image10

 

 

 

 

 

 

Je retourne dans mon aperçu avant impression et je vois que pour n’importe laquelle de mes pages, Excel m’imprimera bien automatiquement toutes les lignes sélectionnées.

Image11

 

 

 

 

 

 

Somme.Si : Faire une somme avec une condition sous Excel 2007

L’intérêt de la fonction Somme.Si est de pouvoir calculer une somme seulement si une condition, un critère est respecté.

Prenons pour exemple, le tableau suivant :

Le client X a reçu le devis et souhaite savoir au fur et à mesure qu’il valide les produits, le montant réel de sa commande.

Pour cela, on va donc utiliser la fonction Somme.Si. On va demander à Excel de nous calculer la somme seulement si nous avons l’accord « Oui » dans la colonne E de notre tableau.

 

Photo 1

 

 

 

 

 

Regardons de plus près la construction de cette formule :

Comme toutes les formules Excel, nous avons le signe = qui va indiquer à Excel que nous souhaitons faire un calcul.

Nous avons ensuite SOMME.SI, ce qui va indiquer à Excel, que nous souhaitons faire la Somme de nos données seulement Si le critère que nous allons lui indiqué est respecté.

La parenthèse permet par la suite de cerner notre formule. La parenthèse servant à définir l’ordre dans lequel Excel doit effectuer les opérations.

La plage va être l’ensemble des données dans lesquelles Excel doit aller chercher l’information, ici notre critère, à savoir dans notre exemple, de la cellule E4 à la cellule E11, ce qui nous donnera la plage E4:E11

(les  : servant de référence à Excel pour prendre en compte toutes les données comprises entre ces 2 cellules).

Photo 2

 

 

 

 

 

Ne pas oublier les points virgules ; qui servent à séparer les arguments de notre fonction.

Nous devons par la suite indiquer notre critère. Dans notre exemple, nous allons utiliser le terme Oui qui serait à mettre entre guillemet comme il s’agit de texte.

Ce qui nous donne pour le moment :

Photo 3

 

 

 

Excel nous demande par la suite la somme_plage, c’est-à-dire la plage de données où il doit effectuer les calculs si le critère que nous lui avons défini est respecté, à savoir dans notre exemple, dans notre colonne « Prix total » de la cellule D4 à la cellule D11, traduit par D4:D11

Photo 4

 

 

 

 

 

 

Il ne nous reste plus qu’à valider notre formule (sans oublier de fermer notre formule par une parenthèse).

Par la suite, à partir du moment où j’indique Oui dans ma colonne Accord, Excel me calcule la somme de mes produits validés.

On peut voir ci-après qu’Excel ne m’a calculé que la somme des articles Chaussure, Gant, Pull, Veste de Pantalon car ils contiennent bien le critère Oui dans ma colonne Accord et n’a pas pris en compte les articles Écharpe, Bonnet et Manteau car le critère n’est pas respecté.

Photo 5

 

 

 

 

 

 

Modifier le format date sous Excel 2007

Excel vous présente différents formats de dates qui vous permettent de les présenter comme bon vous semble.

Par défaut, sous Excel, si vous saisissez une date, celle-ci s’affichera sous la forme « 01-janv » alors que vous l’avez saisi à l’aide du clavier numérique « 01/01 ».

Pour que votre date  s’affiche de manière complète, vous devez modifier le format de votre cellule.

  • Pour cela, sélectionnez la plage de données contenant vos dates ou la colonne entière si cette dernière n’est destinée qu’à ce type de données.
  • Dans l’onglet « Accueil » du ruban, dans la rubrique « Nombre », vous avez un menu déroulant qui par défaut, affiche « Standard ».

Il vous suffit alors de cliquer sur la petite flèche qui déroule les différentes options et de sélectionner :

  • Soit « Date courte » pour que votre date s’affiche sous le format « 01/01/2013 »,
  • Soit « Date longue » si vous souhaitez la formulation complète « mercredi 01 janvier 2014 ».

Autre façon de changer les formats :

Une fois vos données sélectionnées, vous pouvez utilisez le clic droit de votre souris. Vous retrouverez alors l’accès au « Format de cellule » et aux options de « Date » où de nombreuses possibilités vous seront offertes.

Excel Visual Basic pour Application VBA – Comprendre à quoi ça sert

Le VBA, Visual Basique pour application, définition et utilisation dans Excel.

vbaAfin de répondre à vos propres besoins, la programmation VBA est la solution personnalisée proposée par Excel qui vous permettra  d’ajouter des caractéristiques, des fonctions ou des commandes qui ne pourraient pas être directement intégrer sur Excel.

Les possibilités du VBA : Nombreuses, surtout dans l’utilisation des Macros de la suite Office.

  • La combinaison d’un nombre indéterminé de commandes
  • L’ajout de nouvelles fonctions et de nouvelles commandes comme intégrer  une fonction qui vous permettra de calculer une TVA personnalisée, une charge salariale particulière, etc…
  • L’automatisation d’actions répétitives
  • La modification et l’amélioration des commandes d’une application
  • L’interaction des différentes applications d’Office
  • La création d’interface personnalisée

Le VBA – Outil de programmation

Les projets VBA sont des programmes ou macros écrits dans le langage Visual Basic.

Nous travaillerons sur le développement de projets VBA à travers l’enregistrement de macros ; Le terme « macro » désignant le regroupement d’un ensemble de commandes en une seule.

Proche du Visual Basic qui est l’outil de développement d’applications Windows, le VBA a été conçu pour des applications lui imposant ainsi d’être exécuté dans les programmes qui l’intègrent, comme dans le cas pour Excel.

Le concept d’Objet : Comprendre ce qu’est la POO, programmation orientée Objet.

Le VB est un langage de programmation orienté Objet qui repose sur une structure, qui vous le verrez, rappelle par bien des points les objets de la vie réelle.

Objets et collections d’objets : Dans la vie réelle, un objet peut tout représenter. Chaque objet (comme par exemple une voiture) possède des propriétés (moteur, roues, carrosserie, etc…) et permet un certain nombre de méthodes (démarrer, freiner, accélérer, tourner, etc…) ce qui permet d’en maîtriser le comportement.

En Programmation orientée Objet, cet objet est nommé la classe Voiture.

C’est-à-dire que c’est le modèle qui vous permettra d’imaginer et de créer des milliers de voitures différentes et parce que les propriétés et les définitions sont définies dans cette classe, l’ensemble des véhicules appartenant à la classe Voiture est appelé la collection d’objets Voitures.

Pour précision : une collection porte le nom pluriel des objets qu’elle regroupe, c’est d’ailleurs comme cela qu’on les reconnaît.

Ainsi, la collection Workbooks renvoie à tous les objets Workbook, c’est à dire tous les classeurs ouverts et la collection Sheets, à toutes les feuilles d’un objet Workbook, etc

Définition : Le terme Classe désigne la définition commune d’un ensemble d’objets tandis que le terme Collection désigne l’ensemble des objets appartenant à une classe (toutes les voitures en circulation)

L’accès aux objets

Pour pouvoir agir sur un objet, nous devons l’identifier.

Prenons l’exemple de la brosse à dent : Pour se laver les dents, nous devons identifier l’objet « Brosse à dent ».

Ainsi pour accéder à un objet Excel, vous devrez procéder de la même manière ; Ce qui signifie que vous devrez partir de l’objet se situant le plus haut dans la hiérarchie d’objets et progresser dans cette hiérarchie jusqu’à atteindre l’objet désiré.

Pour séparer les différentes collections et objets que nous rencontrerons jusqu’à atteindre l’objet voulu, nous utiliserons le point.

La référence à un objet bien défini dans une collection se fera donc selon la syntaxe suivante :

Nom_Collection(« Nom_Objet »)

 Pour exemple, le code VB permettant d’appeler la feuille de classeur Excel nommée « CASociete », et située dans le classeur « MONCLASSEUR » (sous condition que celui çi soit ouvert) serait :
Application.Workbooks(« MONDOCEXCEL.xlsm »).Sheets(« CASociete »).Activate.
Pour précision : Au delà de leur nom, les objets d’une collection sont identifiés au sein de la collection par une valeur indice qui représentera leur position dans la collection. Cette valeur pourra ainsi être utilisée pour renvoyer un objet d’une collection selon la syntaxe suivante : Nom_Collection(IndexObjet) ; IndexObjet représente donc la position de l’objet dans la collection.

Quant à l’instruction suivante : Workbooks(2).Activate , elle active le classeur Excel apparaissant en deuxième position dans le menu Fenêtre.

La propriété des objets : Un moyen nécessaire pour les définir et les comprendre.

Les propriétés pourront être soit un attribut de l’objet, soit un aspect de son comportement.

Pour exemple : les propriétés d’une voiture seront, entre autres, sa marque, son modèle, l’état des pneus, etc… ; Pour un document Word, les propriétés seront, entre autres, son modèle, son nom, sa taille, etc…

Insérer des commentaires à des cellules sous Excel 2010

Il peut être utile d’insérer des notes à vos cellules pour expliquer la donnée qui s’y trouve ou encore, pour vous faire un rappel. Par exemple, vérifier une donnée avant l’envoi ou l’impression de votre fichier ou encore lorsque vous partagez un fichier avec l’un de vos collègues et que vous souhaitez commenter un chiffre ou l’orienter dans le remplissage de sa feuille excel.

commentaires excel

Cela fonctionne un peu comme les mémos que vous collez un peu partout pour ne rien oublier mais sous format informatique.

Pour insérer un commentaire, il suffit de :

  • positionner votre curseur sur la cellule voulue
  • aller dans l’onglet « Révision »
  • cliquer sur « Nouveau commentaire ».

Une petite fenêtre apparaît alors à droite de votre cellule et vous pouvez saisir votre texte librement.

Pour valider votre commentaire, vous devez simplement cliquer hors de la zone de saisie.

Vous pouvez remarquer alors qu’un petit triangle rouge est apparu dans le coin à droite de votre cellule et cette petite icône  vous indique que cette cellule comporte une note. Il vous suffira de survoler la cellule avec ce petit triangle rouge pour lire le commentaire.

Pour effectuer cette action, je vous donne un petit raccourci qui vous fera gagner du temps :

Sélectionner la cellule dans laquelle vous souhaitez mettre votre commentaire, un clic droit avec votre souris et vous pouvez voir apparaître dans la liste la fonction « Insérer un commentaire ».

Si vous souhaitez modifier, afficher, masquer ou encore supprimer un ou plusieurs commentaires, vous trouverez tous les boutons utiles dans l’onglet « Révision ». Vous avez simplement à cliquer sur le bouton correspondant à l’action que vous souhaitez faire.

Pour modifier le format de vos notes si vous voulez, par exemple, changer la taille et la police du texte, mettre en gras, modifier la couleur du texte, etc, vous devez pour commencer Afficher votre commentaire (petit rappel, tout se passe dans l’onglet « Révision » !).

Il ne vous reste plus qu’à sélectionner votre texte, de faire un clic droit avec votre souris et vous verrez alors la fonction « Format de commentaire » où vous pouvez faire toutes vos modifications.

Mettre en forme son fichier pour l’impression sous Excel 2007

Préparer un document permettant l’impression d’un tableau sur Excel 2007

Par défaut, votre page Excel est affichée en mode « Normal » et en portrait, c’est-à-dire dans le sens vertical de la feuille.

Pour améliorer votre présentation et modifier la mise en page avant l’impression,  nous pouvons y accéder de deux manières :

  • En sélectionnant l’onglet Mise en page directement sur votre barre d’outils
  • En cliquant sur le bouton Office puis ImprimerAperçu avant impression et Mise en page

Si vous souhaitez procéder à des modifications,  vous retrouverez les 4 fonctions essentielles pour la mise en forme : Page – Marges – En-tête/Pied de page – Zone d’impression

Nous allons donc détailler ici les fonctionnalités de chacun.

L’onglet  Page

Vous retrouverez ici les options de présentation de votre classeur sur papier.

Vous pouvez alors modifier l’orientation des pages à imprimer et définir votre échelle d’impression ; Ce qui est important lorsque vous avez de nombreuses colonnes et que vous souhaitez qu’elles apparaissent toutes sur la même page et non sur la suivante.

Pour modifier l’échelle, vous pouvez soit le faire manuellement en utilisant la fonction Réduire/Agrandir à :  ou vous pouvez laisser Excel choisir automatiquement la meilleure échelle en fonction de votre classeur en sélectionnant la fonction Ajuster

Dans cet onglet, vous pourrez également changer le format du papier en fonction du document que vous souhaitez imprimer (A3, A4, A5, etc), la qualité de l’impression

L’onglet  Marge

Les marges correspondent à l’espace entre les bords de votre feuille qui sera imprimée et les données de votre feuille de calcul.

Par défaut, Excel a prédéfini ces marges en mode normal mais vous pouvez également opter pour des  marges larges, étroites ou encore les personnaliser vous-même.

Dans cet onglet, vous pourrez également centrer votre feuille de calcul horizontalement ou verticalement pour un rendu parfait.

L’onglet En-tête/Pied de page

Par cet onglet, vous pourrez rapidement ajouter et modifier des en-têtes et des pieds de pages afin d’apporter des informations utiles à vos feuilles de calcul lors de l’impression.

Vous pourrez également insérer d’autres éléments pratiques tels que date, l’heure, le nom de votre fichier, des numéros de pages, etc

L’onglet  Feuille

Par défaut, Excel vous imprimera la totalité de votre feuille de calcul. En utilisant l’onglet  Feuille, vous pourrez définir votre zone d’impression si vous ne souhaitez imprimer qu’une partie vos données mais également faire répéter sur chaque feuille d’impression le ou les lignes en haut et la ou les colonnes à gauche.